BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Lâcher dédicace
PANIER MUSIQUE

Biographie Eric mc

« The BLAAk NIGGA », Ayaovi Eric MENSAH à l’officiel, est né à Aného, ville historique du Togo située à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Lomé au large des côtes du Golfe de Guinée.
Après des études scolaires effectuées entre le Togo et la Côte d’Ivoire, aventurier et passionné de musique, le jeune Eric savait ce qu’il cherchait. Dés, les années 80, il quitte la Côte d’Ivoire et fait ses premières armes dans la musique. Il s’inscrit au « Jat Sound Studio », une école de disc Jockey à Lagos au Nigeria, où il s’initie au maniement des platines et du micro.
En 1990, il retrouve sa terre natale et commence par travailler dans les boîtes de nuit, et organise des soirées et concerts. Cette même année, il crée la première école de Rap au Togo : The King Sound Studio ; qui constituera plus tard la racine du mouvement hip hop.
En 1992 Eric Mc fait la première partie du concert de Mc Solaar au CCF de Lomé, c’est à ce moment qu’il apprend à côtoyer les grands. La fin de l’année 93 lui sourit quand il est sollicité pour travailler sur le second album du Groupe ivoirien R.A.S., moments riches et fructueux qui lui permettent de gagner en expérience. En1994 il fonde son groupe tout en continuant à organiser des concerts et des émissions de radio qui permirent la reconnaissance officielle du mouvement Hip-Hop au Togo. Cela eu pour conséquence que le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS) lui fait pour la première fois confiance ainsi qu’au Mouvement Rap naissant, en l’intégrant dans une tournée Nationale. Profitant de cette alliance il enregistre son premier titre « Love me, blague me ». Un single qui nous interpelle sur ce fléau qu’est le Sida. Malheureusement, grande fut sa déception, quand ladite société lui tourna le dos. Ce fut le début d’un long chemin semé de galère et de désolation. Très endurant et sûr d’atteindre son objectif, Eric Mc ne lâche pas l’affaire et jongle avec de petits spectacles. Finalement en 1996 il retourne en studio où il enregistre sa première maquette de huit titres dans un studio analogue de Lomé. La qualité sonore n’étant pas crédible le projet est abandonné. Il tente ensuite de sortir un album mais faute de soutien, il se ravise et participe de façon active à l’organisation du premier Festival National du Hip-Hop en 1997. A partir de cette année, Eric Mc a compris qu’il a encore besoin de travailler encore plus son empreinte musicale. Pour ce faire il prend une retraite, et dans l’ombre, il travaille ses textes tout en préparant la maquette de son premier album.
Nous sommes en1998, Eric Mc tente à nouveau l’aventure des studios, exigeant et éternel insatisfait, il se retire à nouveau de la scène musicale. Il se maintient toujours dans «l’Underground ».
Empreint de courage et de persévérance, Eric Mc fait la rencontre du Directeur de la société TOGO PNEU qui s’engage à le produire afin de faire éclore son talent. Un an après, le bon samaritain décède (Paix à son âme). Sa femme reprend alors le flambeau et fait enregistrer la première partie de l’album du jeune artiste. A Accra en 2002, il programme six (06) titres spécialement destinés aux radios. Le maxi est baptisé « Environnemental’ment Vôtre », suivi de la réalisation de son clip vidéo.
Eric Mc fait un tour la même année en Europe et profite pour réaliser un autre clip. A son retour, son maxi fait fureur. Ses titres sont classés pendant des semaines en tête des différents hit-parades des radios FM de Lomé. La demande devient alors trop forte. Il décide enfin de produire un vrai opus ; d’où la naissance de son double album étiqueté « ADJAMOFO » enregistré à Accra au Ghana, dont il signe la production exécutive. « ADJAMOFO » est composé de 10 titres avec des textes conscients qui vont de la lutte contre le SIDA aux questions de société en passant par l’environnement. Deux mois ont suffit à l’album pour emballer les mélomanes. « ADJAMOFO » devient très rare sur le marché national. Eric Mc est de plus en plus sollicité pour des tournées et concerts.
En 2003 il est nominé au Hip-Hop Awards du Togo et décroche deux (02) trophées dans les catégories « Meilleur album Hip-Hop » et  « Meilleur tube Hip-Hop » et pour confirmer son talent, il est également le lauréat de « GENERATION 2003 », un concours organisé par le Byblos Night Club réunissant les meilleurs talents. 2003 voit la sortie de son single « MIMBO MOFO », enregistré à ‘Créative Sound Studio’ chez APPIATUS, son ingénieur de son de toujours.
Le 10 janvier 2005 Eric Mc sort un second Album (Mimbo-Mofo) enregistré toujours à Accra avec la complicité de son ami et frère ingénieur Appiatus et comporte 10 titres dont l’Amour en feat avec Wedy la star de la Musique Soul R&B TOGO. Mimbo-Mofo dénonce la dépravation des mœurs des jeunes filles, l’alcoolisme de la Jeunesse – Rap Biz, un autre titre, attaque et dénonce la maladresse du comité d’organisation du Hip-Hop Awards Togo. Gangsta est un plaidoyer contre le système politique. Vivre positivement se lance contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivantes avec VIH SIDA. Une conférence de presse est organisée le 12 Janvier au CCF de Lomé.
Un mois après la sortie du 2e Album l’artiste part pour une tournée européenne Belgique – Italie – France –Allemagne – Suisse. A son retour, en Avril il est taxé de tribaliste à cause de propos mal traduit à partir des chansons comme Gangsta, Rap Biz et même le titre Eponyme du 1er Album Adjamofo ; il s’en suit alors des menaces et la censure de certaine radio. Eric Mc s’exile pour mieux s’inspirer des réalités de ses expériences africaines et européennes. Un exil cependant riche puisque durant deux ans il va sillonner l’Europe, entrer en studio, faire de la scène, des featuring avec ASS-E en Suisse et ROJAH LAO 1 Reggæ man Togolais résident à Bruxelles, enrichir et échanger son bagage culturel et artistique, tout cela soldé par des diplômes d’honneur.
C’est en 2007 qu’Eric Mc retourne au Togo et annonce son retour sur scène avec un nouveau concept dénommé « Sound Système ».  Un concert live est prévu le 16 mars au CCF de Lomé, ainsi que deux tournées nationales in door et out door avec Togocel une structure de téléphone mobile. En Juillet l’artiste retourne dans les studios de la capitale pour préparer le troisième album intitulé L’Exilé ; cet opus composé de 20 titres dont les thèmes sont puisés de son expérience durant sa période d’exile : les réalités de l’immigration clandestine, de l’expatrier, la discrimination, le racisme…, et pourtant toute la jeunesse africaine rêve de cet eldorado.
En février 2008 il est invité à des soirées en Italie, France, Allemagne, et enregistre une émission spéciale sur Radio France International dans l’émission Couleurs Tropicale avec l’animateur vedette Claudy SIAR le 20 Mai 2008. A son retour au mois de Juin, Eric Mc organise une conférence de presse pour régler le différent qui l’oppose aux organisateurs du Hip-Hop Awards TOGO depuis 5 ans pour mettre fin à cette guerre et surtout reprendre contact avec les médias. En décembre de cette même année Togocel, avec qui il a déjà travaillé, organise un jeux concours sur le Wap Net avec l’élection des 3 meilleurs artistes Hip-Hop de la décennie. Eric Mc est élu par SMS avec six cent mille (600 000) voix et gagne UN MILLION DE FRANC CFA.
Du 6 au 08 Février 2009 l’artiste participe activement à l’organisation de la 1ere édition de l’AFRICA UNITED CAMP à Ouidah BENIN avec l’Ambassade Culturelle de la Diaspora Panafricaine et du Peuple de JAH.
Actuellement une Maison de Production s’organise autour de sa carrière pour le lancement du 3ème album prévu initialement en 2008 et reporté pour l’été 2009. Il sera en juillet prochain en Europe pour le master et la sortie officielle de l’album. Une tournée est prévue en Italie, en Belgique, en France, en Allemagne et en Suisse au sein de la communauté togolaise et sur les scènes des Festivals d’été.

Laissez un commentaire sur wadjoradio.fr

commentaires

A propos admin

Ecoutez la musique Togolaise dans toutes sa diversité. Découvrez tous les nouveaux tubes sur Wadjoradio.fr, votre Webradio 100% musique Togolaise à travers le monde. Wadjo radio le N°1 de la musique Togolaise

Lire aussi ceci:

Biographie Boris Ket

Boris Ket, de son vrai nom M. Yao Boris KETOGLO, est né un 23 juin ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.