Lâcher dédicace
PANIER MUSIQUE

EDH-Am’S

EDH-Am’S, à l’état civil EDOH Ablam née le20 janvier à Lomé d un père et d une mère togolais, Il a fait une partie de ses études primaires à Dapaong et ses études secondaires à Lomé. Fils aîné aimant les arts plastiques et le basket, EDH-Am’S est le petit fils d’un griot de Sokomé dans la préfecture de Vo surnommé Agbavon. Il a embrassé la musique comme son grand père ainsi que l’art depuis le CM2 où il interprétait les chansons d’autres artistes et même celui de son grand – père. Il apprenait en ce moment à jouer quelques instrument de percussion, composait des chansons pour les enfants de son âge et était aussi excellent es dessin. Il drainait derrière lui dans son quartier comme à l’école, une foule d’enfants. Il a d’ailleurs irrité une communication convaincante envers tous et selon son grand-père Agbavon « ce petit pourra garder ma queue de cheval » communément appelé « Sossi ».
2003 : 1ère expérience dans GOLDEN BOYS, un groupe de rap avec son acolyte Noubouké (actuellement à Dakar au Sénégal) sous la houlette de Hermann, Chef Technicien dès lors à radio Zéphyr.


2004 : Le groupe occupe la deuxième place à un concours de rap au Lycée de Hedzranawoé lors des semaines culturelles. Peu après, le groupe se disloqua. Un nouveau groupe fut aussitôt crée du nom de 3 Word Winners avec Sicmack et Tino mais n’a pas fait long feu. Il se démarque lors du groupe pour faire carrière solo.

2005 : Avec le grand soutien de son père, il sortit son 1ère single solo titré je m’incline devenu plus tard, le titre générique de son 1er album composé de 10 morceaux sorti en 2008.
L’album a été enregistré a MV Production (ex Lis Production) avec Oswald et Gilberto et avec pour le producteur exclusif, son papa.
2006 : Obtention du trophée du meilleur rappeur de son quartier Attiégou à Lomé, organisé par les jeunes de quartier.
2008 : Lancement officiel de son album (06 décembre 2008) à radio zéphyr en présence d’une pléiade de journalistes et promoteurs culturels.
Mini tournée avec son album à Lomé, à Vogan, à Ahépé et à Badou sur invitation du sponsor officiel de miss Ovazou sous la gouverne du Directeur fondateur de l’IPBTP. Au-delà d’être rappeur, EDH-Am’S est aussi slameur. il conserve d’ailleurs cette cette place sur son 1er album par un joli slam estampillé putain de vie , aimé par les mélomanes d’ici et d’ailleurs. Ce titre lui a d’ailleurs permis d’avoir le trophée du meilleur slameur de son lycée (Gbényédzi à Lomé ) d’où le surnom EDH-Am’S la plume, le slameur, le stylo… De sa casquette d’artiste plasticien, EDH-Am’S s’est beaucoup investi pour la réussite des semaines culturelles de son établissement ( lycée Gbényédzi à Lomé) par l’exposition des tableaux d’arts plastiques et bracelets en perles très brillants en arts plastiques.


2009 : Prix d’encouragement des professeurs et comité d’organisation de la semaine culturelle car il est l’un des artistes qui sort un album sur les bancs d’école. Actuellement, il suit des études en sociologie à l’université de Lomé et prépare sa licence. Il est également l’école des arts et de la mode (stylisme et modélisme) à EAMOD AYANNICK.
En 2013, dans le cadre du défilé de mode de Ayannick Eamod à l’Hôtel Mercure Sarakawa, EDH-Am’S a eu l’opportinuté de démontrer encore son talent aux l’invités de marques de la soirée. Fan de la culture, membre de l’AJPCA, il est aussi le président du comité d’organisation de DEKONU FIA (élection d’africain king et African queen) qui se déroule chaque année au Togo. A la 1er édition de ce concours en 2012, il a invité son aîné King Mensah qui a accepté volontiers parrainer l’évènement. En dehors de Lis Prod, EDH-Am’S a eu l’opportunité de travailler avec plusieurs arrangeurs pour l’harmonisation de son album. C’est ainsi qu’il a travaillé avec Omar B, Mister Kourones et Fénétik. Fénétik demeure actuellement son arrangeur grâce à qui l’album ‘’ L’autre Rive’’ est dans les bacs.EDH Am’S a presté plusieurs fois au palais des congrès de Lomé. Il a notamment fait : l’avant première du concert d’Almok, de l’élection DEKONU FIA. Le podium de l’Agora Senghor l’a aussi vu sur scène avec ses tubes instructifs et dansants. Les étudiants de l’université de Lomé l’on aussi invité dans leurs manifestations culturelles. A l’interieur du pays, il a fait des scènes dans les villes : Tsevié, Vogan, Kpalimé, Atakpamé, Dapaong
Le 2ème bébé sonore d’EDH-Am’S voit le jour
L’on apprend toujours du passé pour jour d’un présent solide et fonder un futur radieux. EDH-Am’S a décidé de reculer pour mieux sauter ainsi, après son 1er albumen 2008,il va attendre six(6) années pour mettre au monde son 2ème bébé sonore aussi représente un nouveau jour plein d’espoir. C’est pour cette raison le nomme : « L’autre rive ».
DESCRIPTION DE L’ALBUM :
1. L’horizon : Quand la lutte est rude, c’est la victoire qui se pointe à l’horizon. Horizon est un message d’espoir et d’encouragement pour ceux qui ne se laisse point distraire par les tribulations et qui continuent de se battre.
2. Prie sans cesse : Pour tous ceux qui se laissent décourager par la vie, il est certain que le but, c’est la vie. Comme alors de prier et gardons la foi pour avancer
3. Rendez vous de l’union : Rien ne vaut un monde sans violence bref, un monde de paix. Aspirons-en
4. Togolais : Un éloge à la mère patrie, le Togo. Une invitation a notre crédo : Togolais viens bâtissons la cité.
5. El espero feat John Keder : L’espoir, c’est vouloir quelque chose. Battons nous pour ce en quoi nous croyons. Rien n’est plus encourageant qu’une attitude qui croit au bonheur et qui l’espère avec conviction…
6. Elekonami : Tous les vices notamment le vol, la tricherie, le crime…., la calomnie, sont de lourdes chaines autour du coup de leurs auteurs, une exhortation à s’en débarrasser la plus vite possible…
7. Akawaaba : C’est la bienvenue à tous sur la terre la plus hospitalière, l’Afrique Fier d’être…
8. Antidote : J’ai besoin d’un antidote contre les maux qui sapent notre société. J’en ai besoin contre la guerre, les épidémies, les calamités pour avoir la paix du cœur
9. La parole feat Fénétik : La parole au commencement, elle était, elle est puissante… Servons nous en
10. Mea Culpa : une excuse pour tous ceux que j’ai offensés consciemment ou inconsciemment. Je vous demande de me pardonner.
11. A ma fille : C’est un slam dédié à ma fille qui n’est pas encore nés mais qui a 18 ans. Dans son apprentissage de la vie, je m’adresse à elle comme aux autres filles qui ne sonst pas encore mûres pour l’avenir. « La jeunesse n’est pas une carrière ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.