Lâcher dédicace

Interview: Tchess Preza: Le pas de danse dans le Clip m’est venu de mon père

Nom: PRE
Prénom: Tchèssi
Pseudo: Tchess Preza
Né à : Je suis né dans un petit village au nord du Togo qui s’appelle Solla. C’est la ou se danse le idjombi. Les danseur avec des plumes sur la tête. Un p’tit village méconnu des togolais mais plein richesse.
Profession: Auteur compositeur interprète et bientôt arrangeur beatmaker car je suis actuellement en formation dans le métier du son.
Aime : La musique, tous ce qui est artistique en général.
Déteste : La malhonnêteté et l’injustice et surtout la trahison.
Lit : J’aime lire les livres de suspense comme Mary Higgins Clark par exemple.
Ecoute : Je suis éclectique j’écoute un peu de tout pour mieux m’inspirer et toucher le plus de monde possible.
Regarde : J’aime bien regarder les émissions de divertissement et des films Hollywoodiens pour décompresser de temps en temps.
Hobbies : C’est la musique. Depuis tout petit j’ai cette passion en moi.
Un rêve : Devenir une grande star internationale.
 

     Wadjo radio : Bonjour Tchess preza, comment se porte l’artiste?
     Tchess Preza : Bonjour , je me porte très bien avec plein d’ambitions.
Comment est né ton pseudo? Quel sens à t’il?
Au fait mon pseudo est né de mon nom de famille PRE et mon prénom Tchèssi. Au lycée quand on m’appelle Pré je répond toujours par zan. Du coup les les camarades m’appelaient PRÉ ZAN. Donc j’ai enlevé les dernières lettres ce qui donne Preza . Et le « i » final de Tchèssi ce qui donne  » Tchess Preza  » . Un peu compliqué tout ça mais c’est unique.
Si tu devais te définir que dirais-tu?
J’suis quelqu’un de très humble calme , patient mais j’aime pas qu’on me prenne pour un con.
Tchess preza dans le privé est facile à vivre?
Je me plaind pas. J’ai de 2 enfants et elles me comblent de joie mais c’est pas toujours évident de gérer le privé et le professionnel. Mais si je me bat aujourd’hui je sais pourquoi. Et ça me donne le courage.
Remontons au debut de Tchess preza, qu’es qui t’a vraiment lancé dans la musique?
Sans prétention c’est ma différence par rapport aux autres artistes. Natuellemnt j’ai quelque chose de particulier en moi et je remercie Dieu pour ça. C’est un peu difficile à expliquer je dirai que c’est un don de Dieu.
Le titre  » mazé mazé » arrive fin 2000, c’est le titre qui t’as revelé? Raconte nous tes debuts?
Au fait c’est « mazin-mazin » qui m’a révélé au grand public en 2006. Mais avant ça J’ai participé au grand concours national flag et j’étais 2ème de le commune de Lomé. C’était une grande surprise pour moi parce que je faisais du rap. Mais avant ça j’étais break danseur dans un groupe que j’avais créé à l’époque qui s’appelait OBB7 (Seven Originals Bad Boys ).On dansait sur Jaspiré ( pas de danse de Mickeal jackson) quoi ( rire).
Raconte nous un peu comment t’as vécu le succés de « mazin mazin » à l’epoque!
Franchement c’était une grande surprise pour moi. J’ai fais le son et le clip après. J’ai même pas fait de promo mais le son a pris . Au début je menait ma vie normale, mais très vite les gens commençaient à me reconnaître et c’est la que ma vie a changée. Je pouvais plus aller boire zogbon ( boullie locale) ou manger ayimolou ( met local a base  un melange de riz et haricot)  dehors. C’est à partir de ce moment là que ma vie à changer. Mais je l’ai très bien vécu grâce à mes frères qui étaient là toujours pour me guider. C’était un très bon moment en tout cas.
Quand as-tu décidé de te consacrer entièrement à une carrière artistique ?
C’est bien avant « mazin mazin » que je me suis lancé. J’avais arrêté l’école pour me consacrer à une carrière artistique. Pas parce que j’étais mauvais à l’école mais parce c’était compliqué pour moi financièrement de continuer. J’étais un bon éleve ! Mais je me suis lancé en 2004. Dieu merci le succès est arrivé très vite.
Juste après ce succès tu pose tes valises en France, c’était pour la suite de ta carrière ou vie privée?
C’est pour des raisons privés. Et pendant tout ce temps de silence j’ai bossé dur pour mieux revenir et surprendre mon publique. Et ça commence par payer.
Le clip « wolo wolo » est sortis l’année dernière. Son esthétique est très travaillé, et l’univers est plutôt sombre. Peux-tu nous raconter le concept de ce clip ?
Au fait ce qu’es j’ai voulu montrer dans ce clip c’est mon côté africains. Parce j’ai remarqué que la majorité des artistes oublis leur culture. Et moi j’ai voulu amener ce côté non seulement parce que je me sens bien la devant mais aussi pour me différencier des autres. Moi j’ai un principe c’est que je dois être différent des autres, je dois être original. Je remercie au passage Legend qui a fait un bon boulot avec du sérieux. Le pas de danse dans le Clip m’est venu de mon père qui dansait toujours avec un pied en l’air. Merci à kang D Dreama pour l’arrangement.
La musique que tu fais est celle , que tu as toujours eu envie de faire ou tu t’es adapté?
J’aime dansé, faire danser les gens et en même temps faire passer un message. Bien-sûr que je m’ adapte aussi sinon je vais rester à la traîne. La musique c’est comme un ordinateur il faut faire une mise à jour. Alors je m’ adapte pour pourvoir passer les messages. L’essentiel pour moi c’est de me différencié des autres pour que le public le remarque moi et ma musique.
Tu as également d’autres titres, à l’instar de « Alafia » comment ce titre est né ? C’est quoi son histoire ?
Au fait  » Alafia  » veut dire la paix. Ça se prononce pareille au Togo au nord, au sud et dans d’autre ville aussi. Au bénin , Au Ghana, au Mali , au Nigéria et j’en passe et signifie la même chose, la paix. Moi je trouve ça magnifique. Avec « Alafia » j’ai voulu passer un message de paix en Afrique tout simplement. Avec ce que vit l’ Afrique actuellement on a besoin.
Quand on es artiste à texte comme tchess preza , où puise t-on l’inspiration?
Franchement dès fois moi même je ne sais pas. Je m’inspire de tout. Pour moi chanter et chanter des tubes avec des messages c’est pas pareille. Bref c’est Dieu car çà ne peut venir que de lui.
Tout recement t’as reçu le trophé du meilleur artiste de la diaspora aux « all musique awards » pour toi c’est une reconnaissance? Comment as-tu vécu ca?
Ça m’a beaucoup encouragé. C’est vraiment une grande reconnaissance pour moi. Être absent pendant 8 ans sur la scène et devenir meilleur artiste de la diaspora c’est pas rien. Je trouve que c’est un bon retour. Mais j’ai toujours la tête sur les épaules.
Quelles sont tes références musicales ?
Il y a Mickaël Jacson pour son côté mystique . Stromaé pour ça créativité et Rihanna pour son audace. Il en a encore d’autres sûrement
Tu as commencé simplement en tant que danseurs, aujourd’hui tu es un des artistes prefré du public Togolais. Quelle a été la recette?
Ma recette ???? Franchement je sais pas !! Il faudra demander à Dieu. C’est lui qui m’a donné tout ça.
En fait, après ta pose de 8 ans tu nous as gratifié de pas mal de tube…lequel est « indétronable »?
Indétronable par qui ???? Si c’est par moi Il y en a pas car  mon but c’est de dépasser mes limites tout le temps. Il faut que j’arrive à faire des tubes de plus en plus fou.
Je crois que c’est plus un secret, t’aime pas les featurings, mais je tante la question quand même. Avec quels artistes aimerais-tu enregistrer un duo ?
(Rire) j’ai déjà essayer de négocier des featuring avec des artistes togolais soit ils ne me rappellent pas soit ils sont occupés. J’ai jamais compris pourquoi. Mais je vous prépare des surprises J’ai des idées pour faire taire cette polémique. J’aimerais bien faire un duo avec avec des artistes comme Rihanna, Stromaé, Davido, wizkid Dbanj et avec les artistes togolais bien sur . Promis ça arrive!!!
Quelle est la question que les journalistes te posent le plus en promo ?
Le featuring ça revient souvent alors j’y pense.
Quelle question t’aimerais que je te pose et que j’ai pas fais?
Tu veux 1000000€? (fou de Rire) Non ça va c’est impeccable.
Le titre « madiba » c’est une réincarnation du personnage que tu souhaites?
Madiba c’est un exemple à suivre pour se battre dans la vie. De ne jamais perdre espoir, Ce n’est pas parce que la vie nous met a genoux qu’il ne faut pas se relever. C’est a nous de décider. Madiba s’est toujours battu malgré tout ce qu’on sais sur ca vie. C’est une reférence pour moi.
Selon ton experience, pour tous les artistes à venir , quel est le secret pour durer?
Rester humble c’est très important. Pour moi l’ego à des conséquences négatifs sur la carrière d’un artiste.
Sans vouloir faire de la politique, quel est ton point de vue sur l’après réélection de Faure?
La politique c’est pas mon domaine. Ce que je veux pour mon pays c’est la paix.
Wadjo radio oblige;fait nous un lèguèdè ( scoop) on aime ca?
Un scoop??? Franchement je n’en ai pas (rire).
Bien que nous te souhaitons d’avoir encore autant de succès, tu as pensé à la fin?
La fin ? Je n’y pense pas. J’ai encore beaucoup de chose à donner. J’ai encore beaucoup de chose à dire. Je pense surtout a comment étonner, surprendre, faire rêver mes fans.
La musique est de plus en plus téléchargée, copiée, blessée à défaut d’être achetée…c’est la fin?
Malheureusement je crois qu’on tend vers la fin des cd et des téléchargements légaux. C’est pour ça qu’un artiste doit privilégier du live dans ses spectacles. Car c’est le seul moyen la plus sûr de vendre ça musique.
Tu vis sur Marseille, est-ce une ville bonne pour l’épanouissements d’un togolais expatrié?
Oui Marseille est une très belle ville . On n’est pas dépaysé. Il y a toute les communautés et ça c’est plutôt cool. Il y a soleil. Marseille n’est pas une ville à craindre comme le disent souvent certain média. Je suis à Marseille depuis 2007 et j’ai jamais eu d’ennuis.
As-tu une phrase un proverbe, un leitmotiv que tu répètes souuvent avant de montéer sur scène?
Je dis souvent  » Tibabi  » c’est un cris de guerre. Dans ma maison au village à Solla quand on chante et quand on danse on cris  » Tibabi  » Ça donne du courage. C’est un peu compliqué a expliquer . C’est un mot magique pour nous.
L’image de la femme est très présente dans tes textes. Quelle est la place de la gente féminine dans ta vie? Tu es un papa exemplaire?
Vous savez la femme est au centre de tout. Moi j’ai beaucoup de respect envers les femmes pour ceux qui me connaissent bien. Qu’elle soit petite où grande, mince ou ronde, noire ou blanche elles auront toujours leur mérite et mon respect. J’ai la chance d’être papa de 2 magnifiques petites filles, elles me comblent de bonheur.  Je suis sur d’ être un papa exemplaire et je ferais tout pour le rester.
Le mot de la fin est pour toi, les fans de wadjo radio vous lisent!
Tout d’abords j’aimerais dire merci à wadjo radio. Merci pour ce que vous faites pour la musique togolaise. Merci à tous les fans qui ont toujours cru en moi. Merci à tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin. A tous les fans j’aimerais leur dire que je continuerai par bosser dur pour leur donner du plaisir. Merci à tous.

Laissez un commentaire sur wadjoradio.fr

commentaires

A propos admin

Ecoutez la musique Togolaise dans toutes sa diversité. Découvrez tous les nouveaux tubes sur Wadjoradio.fr, votre Webradio 100% musique Togolaise à travers le monde. Wadjo radio le N°1 de la musique Togolaise

Check Also

Interview R-Queeny : je veux et j’ai décidé de me concentrer sur l’objectif…

R-Queeny est une jeune chanteuse à découvrir d’urgence ! J’ai eu la chance de découvrir son …

Interview Afi Genya « Le plus dur c’est de trouver les bonnes personnes autour de moi… »

Nom : BEAUFRETON Prénom : Afi Yvette Pseudo : Afi Genya Née à : à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.