Lâcher dédicace
PANIER MUSIQUE

Interview Snaky: Je suis arrivé à la musique sans le savoir…

Nom : AJAVON
Prenom: Eric
Pseudo : Snaky Da Future.
Proffession : artiste chanteur danseur réalisateur communicateur.
Aime : la franchise, la réalité.
Déteste : le mensonge l’hyppocrisie.
Ecoute :  RnB beaucoup de hip-hop du old school soul du dance hall.
Ton rêve : Réussir
Lis : la bible les encyclopédies le dictionnaire les livres de conte et tout ce qui est mythique tout ce qui peut  m’éclairer.
Ton style de femmes : consciente mature d’une bonne famille qui peut m’aider surtout psychologiquement au physique préférence une miss pas trop de fesse pas trop de poitrine de teint bien claire carrément métissée.
Plat préféré après une prestation : cookies avec du bon lait.

  Wadjo radio : bonjour Snaky, merci de nous avoir accordé cette interview ! Alors, pourrais-tu te présenter aux lecteurs de wadjo radio?
      Snaky : Salut tout le monde ; c’est Snaky da Future ; artiste chanteur, compositeur, rappeur, danseur, et tout ce qui s’en suit (Rires).
D’où vient ce pseudo « Snaky »  (si ce n’est pas un indiscret) ?
Snaky à la base c’était mon blaze de danseur, c’était snaky snake parce que je dansais comme ça ; aussi souple que le serpent. Snaky même à la base en Anglais « asnakyway » veut dire chemin serpenté donc du coup quand on dit snakysnake ça veut dire serpenté que le serpent.
Donc quand j’ai commencé la musique c’est devenu snaky da future qui veut dire aussi serpentée que la vie soit on doit aller de l’avant.
 Comment es-tu arrivé à la musique Raconte-nous un peu ton parcours
Je suis arrivé à la musique sans savoir (rires), je ne veux pas dire c’est ce qui m’a motivé, non, j’ai voulu essayer, j’ai voulu m’amuser donc je rentrai en studio pour m’amuser et finalement j’ai fait sortir un truc qui plaisait à mes potos et m’ont dit lance ça, avec le conseil des membres du groupe WEZEPE voilà je suis devenu artiste.
Peux-tu nous parler un peu de ta musique?
Actuellement ma musique est afrobeat mais en général elle est aussi Hip-Hop, RnB, DanceHall, reggae, aussi polyvalent que la musique soit.
Auteur, compositeur? D’où te viennent ces inspirations?
Oui oui, auteur compositeur, mes inspirations me viennent du quotidien, de tout ce que je vis, tout ce que je vois autour de moi, je suis influencé par chaque chose de la vie, du vécu des autres, même de mon parcours, de la vie en générale, voilà, de tout. Je ne peux pas dire que j’ai une source fixe d’inspiration, je m’inspire de tout et à volonté.
Si tu devais te définir que dirais-tu?
Je suis  trop bizarre trop différent ce qui fait  de moi un solitaire Sans amis.
Ta voix est particulière, ton style aussi; nous sommes curieux de connaitre tes influences musicales ?
J’espère que c’est un compliment par rapport à ma voix et je vous en remercie.
Bon le genre musical qui m’influence. J’écoute beaucoup de Jazz, afro jazz, du reggae du raga, la country musique, ça n’a rien à avoir avec ce que je fais donc voilà quoi ; et j’écoute aussi du Hip-Hop.
Alors parlons un peu de ton album «Mpkayé », l’année dernière. Un album aux sonorités Afro. La particularité de cet album réside dans le fait qu’il n’y ait que des percussions corporelles montées qui monte dans les graves, pourquoi ce choix ?
Oui, mon album « M’kpayé » est sorti exactement le 16 juillet 2015, juste la veille de la date du début de ma tournée nationale.
Oui c’est vrai que le rythme afro, ici au Togo, est beaucoup influencé par la musique ivoirienne et nigériane donc du coup moi j’ai ajouté des percussions de chez moi, un peu de traditionnel Kamou, Agbadja, c’est pour cela je l’ai appelé de l’Afro tradi et je pique dans les graves parce que je pense que dans la musique il faut oser, j’ai le potentiel de le faire donc je le fait quoi.
En plus de ce savant mélange afrobeatRnb et  contenu dans cet album, il y a quelque chose de très spécial; Quelles sont tes inspirations ? Comment te viennent les idées, les sujets ?
Ah quelles sont mes inspirations ? je pense que j’ai déjà parlé de ça, je m’inspire du quotidien, je vis la réalité donc ma musique elle est réelle. Et quand tu prends un thème il faut toujours ajouter un aspect artistique à la chose donc voilà ce que ça donne au fait.
Concernant ton dernier single, les critiques démontrent un copié-collé de « mpkayé » et « chionmichionchion », que réponds tu as Ça?
Oui, un mélange de M’kpayé et de Chionmichionchion qui donne makèkpô c’est possible parce qu’il y a une suite dans les trois thèmes et après tout c’est moi qui chante hein! C’est normal que les gens fasse cette remarque d’abord psychologique.
Peut-on s’attendre à une diversité musicale sur ton prochain album ou ton inspiration s’arrête sur les sonorités de « mpkayé »?
Mon inspiration ne se limite pas aux sonorités de « M’kpayé », pour le moment je l’ai mise là-bas parce qu’on dit si tu veux faire quelque chose il faut le faire proprement et le quitter pour de bon.
Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes créations. Quels concepts / valeurs guident ta création ?
Ce sont les valeurs de la vie hein ! Comme je l’ai dit précédemment, le respect, l’amour, l’argent, la jalousie, tout ce que nous vivons chaque jour. Donc je pense que même si ça fait mal desfois il ya quelque chose d’artistique qu’on peut prendre dedans comme M’kpayé, m’kpayé veut dire beaucoup de choses, « Chionmichionchion » veut dire beaucoup de choses, en dehors de cette histoire entre homme et femme il y a beaucoup de personne qui ont été zappé parce qu’ils ont tout perdu aussi. « Makèkpô » c’est ce qu’on vit tous les jours du coup c’est le vécu quotidien que je transforme en quelque chose qui peutintéresser.
Quelles sont tes inspirations ? Comment te viennent les idées, les sujets ?
Justes comme ça, mes inspirations me viennent comme ça, je ne cherche pas loin avant de trouver, il y en a tellement autour de moi.
 Y a t-il un morceau dont tu es particulièrement fière ?
Oui, ce morceau c’est « Abodo », et aussi « M’kpayé » parce que c’est ma révélation, un son que personne ne peut oublier.
Parle-nous un peu de tes déplacements ou tes tournées aux Etats-Unis ?
Oui tout c’est bien passé aux Etats Unis, j’ai fait la tournée de 9 Etats, ça a été bien, j’ai touché ma cible, j’ai tourné un peu et en même temps j’ai profité pour faire des clipsvidéo qui vont sortir du jour au lendemain. C’était fructueux.
Tu es ambassadeur Guinness en quoi consiste ce statut ?
Le statut d’ambassadeur Guinness c’est simple. Guinness utilise mon image, mon statut, mon parcours, mon histoire, et faveur de sa campagne.
As-tu un lieu rêvé où tu aimerais faire un concert ? A l’étranger ?
Euh… j’ai beaucoup d’endroits en tête à l’étranger et je pense que c’est les endroits qui puisses me rapporter des milliards hein c’est tout. Je n’ai pas d’endroit de rêve et je doute qu’il y a un artiste qui puisse dire qu’il a un seul endroit de rêve où il doit faire un concert. Moi je pense que c’est des endroits de renom dans beaucoup de pays aux Etats Unis, en Europe, tant que ça me rapporte des milliards.
Qu’est ce qui te plait sur notre plateforme ?
Pour votre plateforme, je trouve que vous osez, vous dites des choses, vous les dites telles quelles sont, sources sure ou pas sure bon ça sort quoi (rires). Je pense que dans la vie il faut oser sans avoir froid aux yeux et je crois que c’est ce que vous faites en plus c’est comme ça je suis aussi donc je ferai de temps en temps un tour sur la plateforme.
Snaky, quels sont tes projets ou tes prochaines dates en 2017 ?
Je ne pense pas attendre 2017 avant que mon univers sente que je passe à autre chose, actuellement je travaille avec un grand expérimenté , Kareem Malaika de Poq industrie donc je pense que ce mélange va fournir quelque chose et je vous laisse suivre la suite, si Dieu nous donne vie qui vivra verra.
Tu es l’un des artistes du moment au Togo tu t’attendais à un tel succès?
Je dis toujours que c’est un accident parce que j’ai jamais rêvé de ca, c’est vraiment un destin.
 Tu vis ou?
Je vis au Togo précisément à Lomé.
En couple?
En couple, je n’ai vraiment pas envie d’en parler, merci pour la question quand même.
Nous te laissons conclure cet entretien
Je remercie d’abord wadjoradio pour cette considération envers tout le monde, tous les artistes, merci pour ce que vous faites pour la musique togolaise et j’aimerai dire à mes fans que je ne suis pas prêt de m’arrêter sur 1, 2, 3 chansons ni sur 1,2,3 albums, je pense que c’est toute une vie de carrière et je ferai tout pour que beaucoup de choses puissent étonner, innover, faire danser, faire pleurer, faire rire, faire sauter. On a une longue route à mener ensemble et je demande à ceux qui me suivent de toujours me suivre, ceux qui sont derrière moi de toujours me soutenir et on ira de l’avant. Je remercie beaucoup tous ceux qui sont actifs en ma faveur. Merci à Poq Industrie, KK Production, Afro American bridge, mes partenaires management et production depuis les USA, je tiens à faire un Big-Up à tout ce grand monde.

                                                          Interview réalisée par Senam

Laissez un commentaire sur wadjoradio.fr

commentaires

A propos admin

Ecoutez la musique Togolaise dans toutes sa diversité. Découvrez tous les nouveaux tubes sur Wadjoradio.fr, votre Webradio 100% musique Togolaise à travers le monde. Wadjo radio le N°1 de la musique Togolaise

Check Also

La chanteuse Sepopo accuse Mic Flammez de plagiat pour le titre «essomè»

Ça n’est pas la première fois qu’un artiste majeur est accusé d’avoir pompé un de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.